INFORMATION ABOUT COOKIES

In compliance with the European Directive 2009/136/EC we inform that:

  1. This site uses its own cookies for anonymous statistical analysis of visits
  2. These cookies do NOT relate to personal information about the visitor.

TO CONTINUE

Please accept this application by clicking the following button:

INFORMATIONS DE L'EMPLOI DE COOKIES

En conformité avec la directive 2009/136/CE européen nous vous informons que:

  1. Ce site utilise ses propres cookies à l'analyse statistique anonyme de visites.
  2. Ces cookies ne sont pas liées à des informations personnelles sur le visiteur.

POUR CONTINUER

S'il vous plaît accepter cette demande en cliquant sur le bouton ci-dessous:

INFORMACIÓN SOBRE EL USO DE COOKIES

En cumplimiento de la Directiva Europea 2009/136/CE le informamos que:

  1. Este sitio usa sus propias cookies para un análisis estadístico de las visitas
  2. Estas cookies NO se relacionan con datos personales sobre el visitante

PARA CONTINUAR

Por favor acepte este uso pulsando el siguiente botón:

INFORMAÇÕES SOBRE O USO DE COOKIES

Em conformidade com a Directiva 2009/136/CE Europeia informamos que:

  1. Este site utiliza seus próprios cookies para análise estatística de visitas
  2. Ce site utilise ses propres cookies à l'analyse statistique anonyme de visites

PARA CONTINUAR

Por favor, aceite esta aplicação clicando no botão a seguir:

Résumé

Comme indiqué dans le document de la Commission européenne "Régions 2020: Une évaluation des défis à relever pour les régions de l'UE", l'un des plus grands défis auxquels est confrontée l'Union européenne, en particulier les pays de l'espace SUDOE (rubrique 2.1. du rapport), est le phénomène de mondialisation. Dans ce contexte, le développement d’activités à faible valeur ajoutée contribue à la vulnérabilité de l’économie.

Ce phénomène de globalisation contribue à accroître les opportunités pour les secteurs, entreprises ou régions les mieux préparées. Cependant, cela peut aussi représenter un problème majeur pour les entités les moins armées qui ont des activités à faible valeur ajoutée, des problèmes importants de compétitivité…

Le revêtement de sol et de façade en céramique est un secteur traditionnel de l'espace SUDOE, actuellement exposé à la concurrence mondiale, et affaibli par la crise du logement actuelle et la baisse conséquente du secteur de la construction.

L'objectif principal de ce projet est de promouvoir, favoriser et développer l’usage de la céramique dans l’espace urbain, par le biais d’actions communes de la part des clusters céramiques de l’espace SUDOE, en introduisant l’innovation technologique au cœur du processus de fabrication, pour la création de produits et services innovants à haute valeur ajoutée. 

Les autres objectifs sont la création de produits, méthodes et services innovants, à forte valeur ajoutée, qui pourrait être immédiatement transférée au reste du secteur industriel. Ces services associent des études de veille concurrentielle avec des méthodes d’analyse stratégique, à la recherche d’une innovation efficace en ciblant les goûts et les besoins des utilisateurs ainsi que les  tendances sociales et technologiques.

Pour atteindre cet objectif il est nécessaire de mener à bien une série d'objectifs intermédiaires, parmi lesquels :

  • Solliciter les responsables de la céramique intervenant dans l'espace urbain afin de connaître leurs besoins. Connaître leurs intentions est la clé pour s’assurer du développement de l’utilisation de la céramique
  • Intégrer la technologie dans la céramique pour créer des produits innovants. Offrir un maximum de produits à forte valeur ajoutée qui allient technologie et qualité technique de la céramique.
  • Promouvoir la R&D+I et les nouvelles applications de ces matériaux dans les entreprises céramiques (90% de PME).
  • Diffuser efficacement les résultats du projet afin d'atteindre tous les acteurs impliqués dans le processus
  • Armer la céramique pour faire face à la concurrence des marchés émergents. Doter la céramique de l'espace SUDOE d'une image de qualité et de technologie, par opposition aux marchés propres aux pays émergents.